news blog logo
news menu leftnews menu right

Annonces et publicité

IUC Groupe SOMAF Joomla templates et extensions LAIT DE SOJA EN POUDRE (Haute Qualité) CEFTI : CENTRE D’EXAMEN NATIONAL Institut Supérieur des Techniques Tertiaires et Industrielles

Visiteur en ligne

Nous avons 10 invités et 1 membre en ligne
Accueil Chefferies Ntsingfouh Cérémonie du éssi de S.M. Fo’o Nzifeng Momo Anatole Claude

Cérémonie du éssi de S.M. Fo’o Nzifeng Momo Anatole Claude PDF Imprimer Envoyer
Écrit par André NGUEFACK & Paul ZEBAZE   

Fo'o Nzifeng

Les 11 et 12 Août 2014 derniers, la chefferie de 3ème degré du village Nzifeng dans le groupement Bafou a vibré au rythme du « Essi Fo’o Nzifeng ».

En effet, cette cérémonie avait une particularité : le « meng lefack » n’était autre que S.M. Fo’o Nzifeng Momo Anatole Claude en personne. Il jouait ainsi le double rôle du père et du meng lefack.

La cérémonie se préparait depuis plusieurs mois et la journée du lundi 11 Août, Téfouetgho, accompagné des megni de la localité ont procédé aux différents rites liés à une cérémonie du genre, égouèt mpvoeoh Meng lefack (sacrifices des chèvres), « é ntchoeh Nkan », « é nghock Ndouet », ….

Dans la nuit du 11 Août, le « Tsouh éssi » était très animé, et « meng lefack », à savoir S.M. Fo’o Nzifeng Momo Anatole Claude et les siens ont partagé beaucoup d’argent aux populations présentes.

Le 12, jour du « é mpfouck éssi », était le clou de la cérémonie.

Ici, la tradition et le modernisme se sont mis ensemble pour un succès hors du commun. S.M. Fo’o Nzifeng Momo Anatole Claude a mis les petits plats dans les grands pour satisfaire les invités du jour. Malgré la forte pluie qui s’est abattue cette journée sur tout le village Nzifeng, les invités venus nombreux pour soutenir le chef ont chacun bravé le mauvais temps. Parmis les invités de marque, on a noté les présences du Sous-préfet de l’Arrondissement de Nkong-Ni, M. FOFIE MBOUEDIA Christophe et Madame, du Maire de la commune de Nkong-Zem, M. Nzoueben Thomas de leurs majestés les chefs supérieurs des groupements Bafou, Na’ah-temah Fo’o Ndong Victor KANA III et Foto, S.M. MOMO SOFACK. Les chefs traditionnels de 3ème degré sont venus nombreux des groupements Bafou, Foto, Baleveng et Bafoussam soutenir leur pair. Sans être exhaustif, nous pouvons citer à Bafou Fo’o Tsinglah, Fo’o Kamezou, Fo’o Tsingbeu, Fo’o Leng, Fo’o Menkeu Lepouo, Fo’o Nkong-zem, Fo’o Miatsuet, Fo’o Touolah Nziih, Mo’o Menlah, à Foto Fo’o Livounli, Fo’o Litagli, Fo’o Toulah Ndizong à Baleveng Fo’o Mbouh, Fo’ Menka etc.

Après la grande réception, les autres invités se sont déportés à l’esplanade de la chefferie de Nzifeng, pour la dernière phase de cette cérémonie. Pour la circonstance, le célébrant principale n’était autre que la Reine Mère Bafou, Ma’a Meffo TEMATIO Véronique en personne. Comme dirait quelqu’un « aux gros maux des gros remèdes !!! ».

C’est à cette occasion qu’on a eu à apprécier les pas de danse de leurs majestés Fo’o Ndong et Fo’o Temgoua de Foto et de tous les autres chefs de village qui ont fait le tour de la cours. C’est autour de 17 H 30 mn que le éssi est rentré dans la case de la reine mère de Nzifeng pour marquer la fin de la cérémonie. Dans l’ensemble, on a remarqué une satisfaction des uns et des autres, montrant ainsi le succès de la cérémonie.

Fo'o Nzifeng

Mme TAMEZE Gisèle : Vous êtes en même temps la sœur du chef Fo’o Nzifeng, et sa mère, donc la reine mère, quelles sont vos impressions à l’issue de cette cérémonie ?

Merci à bafou.org d’être venu pour la couverture de cette cérémonie. Mes impressions sont très très bonnes. Vous savez, dans les préparatifs, on met tout au point, mais le moment venu, on a toujours peur que quelque chose cloche ; mais par la grâce de Dieu, notre cérémonie s’est bien déroulée. Tous nos invités sont satisfaits. Je remercie grandement Dieu Tout Puissant sans qui, nous n’aurons pas réussi à organiser avec succès une pareille cérémonie. Je remercie ensuite tous ceux qui nous ont aidés, tous ceux qui sont venus ici ce jour. A tous les chefs que vous avez vus, je leur dis Merci. Je souhaite enfin bon retour à tout le monde, et que Dieu les accompagne. Merci.

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o NzifengFo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Fo'o Nzifeng

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
nguezon   |Registered |2014-08-28 20:21:15
Vive la tradition ménoua et bafou en particulier. j'apprécie également la présence du chef foto.
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
:angry::0:confused::cheer:B):evil::silly::dry::lol::kiss::D:pinch::(:shock::X:side::):P:unsure::woohoo::huh::whistle:;):s
:!::?::idea::arrow:
 
Saisissez le code que vous voyez.

3.26 Copyright (C) 2008 Compojoom.com / Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

 

Enregistrement/Session






Bafou.org Bafou! bafou@bafou.org +237 77 63 05 45 +237 22 00 26 14.

type=/js/moomenu.js?php if($this-breadcrumb