news blog logo
news menu leftnews menu right

Annonces et publicité

IUC Groupe SOMAF Joomla templates et extensions LAIT DE SOJA EN POUDRE (Haute Qualité) CEFTI : CENTRE D’EXAMEN NATIONAL Institut Supérieur des Techniques Tertiaires et Industrielles

Visiteur en ligne

Nous avons 10 invités en ligne
Accueil Accueil Thème de développement L’exécutif communal de Nkong-Zem adopte une nouvelle approche de gestion de la cité

L’exécutif communal de Nkong-Zem adopte une nouvelle approche de gestion de la cité PDF Imprimer Envoyer
Écrit par GMN   

NDepuis sa création en 1995, les populations de cette cité n’ont souvent été consulté que lors des élections des conseillés municipaux, soit chaque fois après environ cinq ans. Le nouvel exécutif communal de Nkong-Zem, élu en Septembre 2013, pense qu’il n’est pas normal que les populations ne soient pas régulièrement informées et consultées dans la gestion de la cité.

C’est ainsi que, sous l’impulsion du Maire NDZOUEBENG Thomas, une instance non statutaire, mais aussi indispensable a été mise sur pied, il s’agit d’une plateforme d’échange entre les élus et les populations de cette cité. Le 20 février 2015 était le point de départ de ce forum d’échange entre l’exécutif communal de Nkong-Zem et les forces vives de cette commune, en présence du Préfet de la Meoua. Il était question au cours de cette « plateforme de développement de la commune de Nkong-Zem » de présenter l’état des lieux, mais surtout de faire le bilan de la première année de cette équipe ainsi que les perspectives pour la prochaine année. Le souci étant pour le conseil communal d’associer toutes les bonnes volontés à la gestion de la cité, afin que les populations soient constamment consultées et informées sur le développement de cette jeune commune.

Au cours de cette rencontre, sous la modération du Dr NGUEKEU DONGMO Pierre, les échanges ont été très riches. Après le mot de bienvenue du Maire NDZOUEBENG Thomas, la parole a été ensuite donnée au Troisième Adjoint au Maire, M. TSANGUE pour la présentation du bilan d’activité de la première année de cet exécutif. On note ici que le problème d’eau est très préoccupant dans l’arrondissement de Nkong-Ni et l’exécutif communal a fait de ce problème une priorité, l’électrification rurale a été entamée et pour la première fois, le courant électrique est arrivé à Bassessa-Fotsa par exemple. Dans d’autres domaines, notamment la santé, l’éducation, les infrastructures, … on note que le conseil, malgré les difficultés financières en partie dues à un passif très lourd laissé par le précédent exécutif, donne le meilleur de lui-même pour la construction des salles de classe, des latrines, des centres de santé, l’entretien des routes, etc.

La planification des réalisations de la commune a été très acclamée par les participants car, presque tous les coins de l’arrondissement ont bénéficié des réalisations de la commune. L’intervention en urgence de la commune sur l’entretien du tronçon de Nkoa-nong a été aussi très appréciée par l’assistance. Toutefois, l’exécutif s’excuse auprès des populations qui sont encore dans l’attente car tout ne pouvait se faire en un an.

A la suite de M. TSANGUE, le Maire a présenté les difficultés rencontrées par l’exécutif communal qui sont légion, mais les plus frappantes sont : la pénurie d’eau, la pauvreté ambiante, le chômage, la paresse, le culte de la facilité, l’insécurité, la fréquence des accidents, la baisse de tension électrique et les délestages, etc.

Au chapitre des perspectives, l’exécutif compte :

- Désenclaver les points névralgiques par l’ouverture des nouvelles voies de communication

- Assurer l’entretien permanant des principales routes

- Construire des ouvrages de franchissement et de drainage des eaux pluviales

- Assurer l’aménagement évolutif de l’abattoir communal

- Assurer l’organisation et l’assainissement des équipements en eau

- Assurer la poursuite de l’assistance aux handicapés et aux personnes vulnérables

- Elaborer des stratégies pour l’approvisionnement durable des populations en eau

- Rechercher des partenariats dans le cadre de la coopération décentralisée

- Renforcer les capacités du personnel communal

- Apurer progressivement la dette communale

- Avec l’incivisme fiscal à Nkong-Zem, mettre en place le fichier des contribuables, renforcer le recouvrement fiscal, et sur ce point « qu’adviendrait-il si on taxe les banderoles que nous mettons en route lors des funérailles, obsèques et autres ? ».

Par la voix du modérateur du jour l’assistance a acclamé le FEICOM pour le véhicule flambant neuf alloué à la commune de Nkong-Zem. A la suite de cette présentation, des échanges riches ont  suivi, avec la contribution des experts en eau et autres. Dans l’ensemble, un appel a été lancé à l’endroit des élites et opérateurs économiques originaires de Nkong-Ni, pour la recherche des solutions aux problèmes de chômage. La diaspora n’était pas en reste, on fonde beaucoup d’espoir sur ces derniers pour la recherche des partenaires au développement pour le financement des projets de cette jeune commune aux moyens bien modestes.

Pour arriver à ce dénouement on peut dire heureux entre l’exécutif communal et les populations de Nkong-Ni, il faut reconnaitre que le Préfet de la Menoua, M. MACHE NJOUONWET Joseph Bertrand, a usé de son tact personnel, de son autorité, de son expérience et surtout de son franc parler pour ramener les fils et filles de cette cité autour d’une même table car nous nous souvenons qu’au lendemain de l’élection de cette équipe, des tensions étaient bien perceptibles au sein du conseil communal et même entre le forces vives de Nkong-Ni. Quand on sait combien il est complexe de gérer ce peuple avec tant d’intellectuels, d’opérateurs économiques, de hauts commis de l’Etat, et que sais-je encore ! Il faut dire que chaque fois l’exécutif communal peut être critiqué par chacune des 170 000 personnes environ que compte cet Arrondissement. Le mérite revient donc à cet administrateur chevronné qui a su taire les tensions et ramener les uns et les autres à regarder dans la même direction : le développement de l’Arrondissement de Nkong-Ni dans son ensemble.

Après les échanges qui pour la plupart portaient sur l’appréciation de l’initiative de l’exécutif communal, la parole a été passée au numéro un de la Menoua pour son appréciation.

Le Préfet de la Menoua a d’entrée de jeu, adressé ses félicitations à l’ensemble de l’exécutif communal, avec un regard très admiratif pour les comités de développement locaux. Il n’a pas manqué de relever le fait que « l’Arrondissement de Nkong-Ni a été béni de par la qualité de ses fils et filles, ainsi que la qualité de ses potentialités ». Le Préfet de la Menoua a encouragé les participants pour leur adhésion à l’initiative du Maire, tout en interpellant la solidarité et la synergie des membres du conseil municipal.

Pour le reste, le Maire de la commune de Nkong-Zem a remercié les participants tout en exprimant la gratitude de sa commune au FEICOM et autres partenaires pour leurs appuis multiformes. La journée s’est achevée à la résidence du Maire autour d’un buffet offert par ce dernier à ses invités.

Quelques impressions

N

M. MACHE NJOUONWET Joseph Bertrand, Préfet de la Menoua : c’est la première année de ce mandant, vous savez qu’il est toujours intéressant de communiquer sur ses réalisations, il faut faire comme le dit souvent le chef de l’Etat, et le faire connaitre. Je crois qu’en réunissant la fine fleure des forces vives de l’arrondissement pour partager avec elles les bons points et les moins bons points du développement de cette municipalité, c’était une occasion à ne pas manquer pour le Préfet que je suis, me permettant de venir passer le message de solidarité, appeler à la contribution de tous, appeler à l’union sacrée autour de la seule question qui préoccupe les populations : leur développement. Vous savez que la commune est par excellence le quotidien des populations, le quotidien de ces populations se décline en problème d’eau, en problème d’approvisionnement,  en problème de voies d’accès, en problème de centres de santé, en problème d’éducation, en problème d’emploi, bref tous les points qui ont été évoqués au cours de ces travaux. Je puis me féliciter de l’atmosphère conviviale qui a animé les travaux et je souhaite que les autres municipalités de ce département puissent emboiter le pas à la commune de Nkong-Zem pour le bien du développement du Département de la Menoua dans sa globalité.

NLe Maire : il y a eu des réalisations, il y a eu les difficultés et des maux qui minent notre arrondissement. Nous avons porté à la connaissance des force vives les problèmes qui n’ont pas encore de solution afin qu’ensemble on essaie de les résoudre.

 

N

M. FOFIE MBOUENDIA Christophe, Sous-préfet de l’arrondissement de Nkong-Ni

K

K

K

N

N

N

N

N

N

N

N

N

N

N

N

N

N

Le Maire NDZOUEBENG Thomas

N

N

N

N

N

Dr NGUEKEU DONGMO Pierre

N

N

N

N

N

N

N

N

N

N

N

Le Maire NDZOUEBENG Thomas

N

N

N

N

N

N

N

N

N

N

N

N

N

N

N

N

N

N

N

N

N

N

N

N

N

N

N

N

N

N

N

N

N

N

N

N

N

N

N

N

N

N

N

N

N

N

N

N

N

N

N

N

N

Le Maire NDZOUEBENG Thomas

N

N

N

N

N

N

N

N

N

N

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
:angry::0:confused::cheer:B):evil::silly::dry::lol::kiss::D:pinch::(:shock::X:side::):P:unsure::woohoo::huh::whistle:;):s
:!::?::idea::arrow:
 
Saisissez le code que vous voyez.

3.26 Copyright (C) 2008 Compojoom.com / Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

 

Enregistrement/Session






Bafou.org Bafou! bafou@bafou.org +237 77 63 05 45 +237 22 00 26 14.

type=/js/moomenu.js?php if($this-breadcrumb