Le domicile familial de Monsieur AZANGUE Bernard, PDG de EPA, calciné ! Imprimer
Écrit par EFJ   
Jeudi, 09 Avril 2015 09:03

EPA

C’est le lundi 30 mars dernier aux encablures de 16 heures que le drame s’est produit au domicile familial de Monsieur Bernard Azangue sis au quartier Bonamoussadi à Douala. C’est la nounou de la maison qui est interpellée par une voisine, qui cultivait dans son champ, pour constater la montée des flammes, alors qu’elle sortait remplir une commission de Maman Azangue. Aussitôt, elle est rentrée informer cette dernière. Malheureusement, le feu avait déjà touché les chambres à coucher et le salon, il n’y a que quelques habits qui se trouvaient à la buanderie qui ont été sauvés des flammes.

L’arrivée des sapeurs pompiers n’a pas suffi pour sauver l’irréparable, mais, juste pour sauver la dépendance arrière et le voisinage de la fureur des flammes. Comme en 2008, l’incendie avait décimé une grande partie de l’entreprise EPA au village Bafou.

Cet immeuble, construit à la fin des années 80 est à refaire car, l’intensité du feu a fissuré les murs et ne peut plus être habitable. Face à cette situation inconfortable et malheureuse, la communauté Bafou en général et Bassessa en particulier, ainsi que les amis et connaissances se sont rués au domicile de Monsieur Azangue à l’annonce de la triste nouvelle pour réconforter cette famille sinistrée, tout en conjurant les dieux afin que pareil situation ne se reproduise plus jamais.

Cliquer ici pour écouter l’enregistrement audio de cette journée

EPA

EPA

EPA

EPA

EPA

EPA

EPA

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Anounbong  - Triste nouvelle   |66.249.81.xxx |2015-04-10 15:11:04
Sans être partisans du mal, monsieur Azangue dois peut être deviner les origines de cette incendie car un malheur peut
être le résultat des malheurs causés aux autres. Il existent des milliers de gens à Bafou que ce monsieur par
l'esprit égoïste avait pris leurs terres de force. Pour être honnête,l'incendie n'a jamais décimé une partie de sa
société en 2008. Il y a eu certes tentative la mettre à feux qui n'a commise aucun dégât. En bon menteur il a
profité de la situation pour berner ses associés Européens.
riccart07  - On peut reconstruire   |135.0.79.xxx |2015-04-17 01:51:42
Anounbong, Qu'est-ce-que tu en sais ? Le cameroun n'évolue pas à cause des gens comme vous.
EPA voulait industrialiser
Bafou et le Cameroun à travers son projet mais ces propres frères du village l'ont mis par terre. Le mal du noir c'est
le noir lui même.
Négativité dangereuse de aNOUB   |41.202.219.xxx |2015-04-22 10:58:07
Monsieur Anoubong. Que savez-vous de l'intensification de l’élevage ? Vous dites du n'importe quoi. Comment peut-on
construire avec des gens comme vous ? Vos propos ressemblent à une arme de régression massive. Quel genre de discours
négatif ? J'espère que les enfants ne vous lisent pas.Vos osez soulever des sujets de honte ? Qui a fait mieux depuis
qu'il a été combattu? Honte à nous.On ne se moque pas du malheur des gens
Le bien du mal   |109.131.164.xxx |2015-04-23 13:58:13
Est ce que avant qu'il ne s'installe sur ces terres il n'y avait pas des gens qui y vivaient ou qui exploitaient? Sachez
du moins qu'avant c'était la propriété des pauvres paysans qui leur permettait d'envoyer leurs enfants à l'école ou
du moins trouver de quoi se nourrir.Il pouvait bien y installer et faire son business mais en trouvant un accord avec
les ex-propriétaires. On a souvent la bouche pour parler quand ça concerne les autres. Des milliers de personnes
dépendaient de ces terres. En lissant vos commentaires je comprend bien que vous n'etes que de ceux qui attendent les
deuils ou funerailles pour se rendre au village. Informez vous du tord irréparable que ce monsieur a commis sur ses
propres frères Bafou, Bagang et Bammock. A vous.
Ngong Medah   |109.131.164.xxx |2015-04-24 00:47:38
ANOUNBONG a quelque part raison car pour industrialiser une région ou un pays on doit partir sur les bases légales. On
ne doit pas annexer les biens des autres parce qu'on veut développer un pays. Je comprends bien le degré de colère
des uns et des autres. J'avais un temps appris que Mr EPA avait traduit le chef Bafou en justice pour une histoire de
terre à la Pastorale après avoir arracher ses terres de force. Peut etre il est en train de recolter ce qu'il a semé
qui sait.
ALEX BAVOUA   |154.72.174.xxx |2015-04-29 22:11:19
Chers frères,
Votre débat est autant triste qu’il ne soit intéressant.
Une chose est sure, aucun développement
durable ne saurait avoir des fondements de tricherie. J’ai beaucoup eu de l’admiration pour ce grand frère « EPA
» comme l’appelle affectueusement les BAFOU’s.
•Il est vrai que tout le groupement BAFOU a murmuré en mal de
lui lors qu’il a traîné leur Roi au tribunal.
•Il est aussi vrai qu’il a été sensible aux cris de ce peuple
BAFOU en demandant juste le franc symbolique à leur chef après avoir gagné le procès.
• Reconnaissons tout de
même que le CODEGBA n’existait pas encore ou du moins n’était pas aussi efficace à cette époque pour commettre
des Avocats à la cause du Roi.
Il n’est pas souhaitable qu’une population se soulève et profère des malédictions
à l’endroit d’un fils du terroir. Une chose est sure, ce n’était pas des bénédictions.
Depuis ce sinistre,
je n’ai entendu personne jubiler, ce qui est positif.
S’il a péché pendant son parcours, que Dieu lui accorde sa
grâce et qu’il se relève rapidement avant ses vieux jours. Je le vois très solide et ambitieux !
Vive le
groupement BAFOU.
Pèh zi ntsa'a yi  - regrets   |41.205.16.xxx |2015-04-30 14:36:58
l'incendie est la pire des choses qu'un homme doit avoir.
Nos sincères regrets à M AZANGUE
Pour le reste, Dieu seul
jugera
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
:angry::0:confused::cheer:B):evil::silly::dry::lol::kiss::D:pinch::(:shock::X:side::):P:unsure::woohoo::huh::whistle:;):s
:!::?::idea::arrow:
 
Saisissez le code que vous voyez.

3.26 Copyright (C) 2008 Compojoom.com / Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

Mise à jour le Jeudi, 09 Avril 2015 11:12